à la Une

Bienvenue

Un jour, j’ai décidé de voyager. J’ai passé le cap et je me suis retrouvée dans mon vaisseau qui m’amenait dans une grande aventure. J’ai reçu des messages, on me disait que l’on m’attendait avec impatience. Moi je me préparais à faire la connaissance de mes hôtes.
La route a été longue et quand je suis arrivée, on m’a accueillie les bras ouverts. On m’a conforté que j’étais attendue depuis trop longtemps, mon arrivée était inespérée…
On m’a appris à vivre ici et à évoluer, ce que j’ai fait. Il fallait aussi respecter les règles de vie et surtout être parfaite pour être acceptée. Mais un jour, j’ai observé les autres autour de moi et je me suis demandée « c’est quoi la perfection ? »
Est-ce ceux qui humilient leurs semblables ? Ceux qui ne peuvent pas s’empêcher de les critiquer ? Ceux qui jugent et rigolent de l’aspect d’un autre ? Ceux qui ferment les yeux pour ne voir que leur nombril ?
Toutes ces questions se sont regroupées en moi, mais une seule est venue les effacer : « moi, qui suis-je et qu’est ce que je veux devenir ? »
On m’avait dit que la vie ici était merveilleuse et qu’elle était sacrée. Mes hôtes étaient convaincus que je serai bien, mais ils n’avaient pas prévu que les autres ne m’acceptent pas comme j’étais.
Un seul défaut qui n’est pas passé inaperçu. Un défaut qui arrive à certains, mais la norme ce n’était pas moi. J’ai dû me battre pour me faire entendre et être acceptée par les autres, mais cela n’a rien changé. Je pensais pouvoir leur faire voir que la vie ici était faite pour moi, mais ils m’ont apporté la preuve du contraire au fil du temps.
J’ai décidé de rester dans mon abris et je les ai observé ; se déchirer entre eux, se battre, s’humilier et se déchirer. Ma carapace s’est formée peu à peu et ceux qui ont déjà essayé de m’en faire sortir pour m’attaquer n’y sont pas arrivés.
J’ai compris que tout le monde ne pouvait pas être parfait; il y a ceux qui aiment faire du mal et ceux qui aiment faire du bien. Je fais partie de ceux qui aiment le bien, car j’ai déjà vécu des attaques de ceux qui veulent le mal.
Mais on m’a appris qu’ici, tout le monde avait sa place. Il suffit juste d’être fort moralement et ignorer ceux qui n’en valent pas la peine, vaincre ses peurs et être courageux. Aider son prochain pour que les choses changent.
J’ai moi aussi demandé d’être hôte et quand mon étranger est arrivé je lui ai tout expliqué et préparé à ce qui pourrait endurer.
Et je lui ai dit « bienvenue sur la terre mon fils, soit fort pour vaincre l’imbécillité des autres humains et aiment la vie et vis la tienne comme tu l’entends sans te retourner »

Publicités
à la Une

Présentation

Il s’agit de l’extrait de l’article.

Jocelyne Tribot est un écrivain français. Elle est née le 24 février 1981 en Haute-Vienne. Elle aime écrire depuis son adolescence et a commencé à publier ses écrits en 2014, des nouvelles et des romans en tout genre. Elle aime faire passer beaucoup d’émotions aux lecteurs.
Mon combat est son premier livre puis Valentine son deuxième, Océan d’amour océan de la peur et autres nouvelles et enfin Maman d’enfants aux pieds bots. Le caissier de mes rêves est sorti en 2016.

Les pages des livres :

19096229_10208354227125377_1403548968_o

 

Avis des lecteurs et chroniques « Le caissier de mes rêves »

Le 23 février 2018 : Laetitia : Dans ce roman nous faisons la connaissance de Clarisse ,une jeune femme à la recherche d’un emploi ,lorsqu’elle rencontre Benjamin lors d’un entretien d’embauche dans le supermarché à côté de chez elle,elle tombe sous le charme de ce jeune homme au premier regard,c’est pour elle un vrai coup de foudre .Elle se rendra donc régulièrement dans ce supermarché pour y faire ses courses rien que pour le plaisir de le voir.Puis un jour elle recevra un coup de fil du directeur du magasin pour l’informer que c’est elle qui a le poste ,elle n’aura donc plus besoin de ruser pour le voir elle sera désormais avec lui tous les jours .Mais sa timidité l’empêchera de l’aborder elle demandera donc à son meilleur ami gay de l’aider.Commencera alors pour Clarisse et Benjamin une histoire d’amour .Le meilleur ami de Benjamin fera tout pour qu’elle parte pour garder Benjamin pour lui seul en espérant toujours qu’il finira par l’aimer lui .Car oui le meilleur ami de Clarisse est homosexuel mais celui de Benjamin également.
Arriveront ils à vivre leur histoire?
La jalousie du meilleur ami de Benjamin ne va t-elle pas tout détruire?
A vous de le découvrir 😉
Ce roman se lit rapidement ,il est très court et très bien écrit.La plume de l’auteure est fluide et addictive .Un petit roman rempli de romantisme,on passe par beaucoup d’émotion en découvrant le déroulement de leur histoire .
Une belle petite romance légère et agréable qui permet de passer un agréable moment.Les personnages sont attachants,les descriptions sont bien retransmises que ce soir pour les personnages,leurs sentiments et leurs émotions.
C’est une très belle découverte,une petite histoire d’amour que je vous conseille alors n’hésitez pas à suivre ce lien et découvrez cette belle histoire ,vous ne serez absolument pas déçu.
Je remercie l’auteure Jocelyne Tribot pour sa confiance mais aussi de m’avoir permis de passer un excellent moment lecture en me proposant son livre en service presse .

le 24 janvier 2018 : Le blog d’Océane : J’ai lu du 23/02/2018 au 23/02/2018.
Reçu en SP, je remercie l’auteure de m’avoir permis de lire ce livre.
J’avais très envie de le lire car il a tous les ingrédients pour me plaire comme le fait que la 4ème page de couverture me plait, le titre, le fait que ce soit une romance…
Alors hop, après avoir lu un thriller, j’avais besoin d’une lecture légère.
De manière générale, je suis séduite car cette lecture est légère, addictive et agréable. On retrouve une romance basique dont on connaît déjà l’intrigue. La seule originalité est que le rival amoureux est un homme et non une femme.
Parlons maintenant de l’intrigue, comme je l’ai dit, elle n’est pas spécialement originale, on la retrouve partout. Néanmoins, cela ne change en rien mon impression de lecture. de plus, le fait que ce soit une femme et un homme qui se battent pour un seul homme, c’est la petite touche d’originalité.
Au niveau de l’écriture, j’ai relevé quelques fautes d’orthographe mais bon cela arrive souvent dans les livres auto-édités, cela ne me gêne guère. La plume de l’auteure est très légère et elle nous permet de nous mettre à la place de Clarisse ou de Benjamin. Donc elle écrit vraiment très bien.
Enfin au niveau des personnages, j’ai adoré Clarisse. J’avoue, qu’au départ, j’avais très envie de la frapper de se prendre la tête pour si peu mais suite à un évènement, je l’ai adoré. Pour Benjamin, j’ai aimé dès le début, son seul défaut est sa naïveté. Après j’ai pris un malin plaisir à détester Antoine.
Pour conclure, une romance basique très courte mais réussie, une lecture addictive et légère parfaite pour décompresser ou pour rêver de l’amour.
Ma note : 9/10

le 26 décembre 2017 : http://voyageonsavecleslivres.eklablog.com/le-caissier-de-mes-reves-jocelyne-tribot-a135279622

le 6 décembre 2017 : https://emylieauteur.wixsite.com/monsite/single-post/2017/12/06/Le-caissier-de-mes-r%C3%AAves-de-Jocelyne-Tribot

le 2 décembre 2017 : https://dessongesetdesmots.wordpress.com/2017/11/30/le-caissier-de-mes-reves/

le 8 novembre 2017 : https://leslecturesdeninoune.wordpress.com/2017/11/08/le-caissier-de-mes-reves-de-jocelyne-tribot/

le 31 octobre 2017 : http://leblogdelecturedeolivier.over-blog.com/2017/11/le-caissier-de-mes-reves-de-jocelyne-tribot.html

Le caissier de mes rêves 

Clarisse cherche du travail et alors qu’elle est convoquée pour un entretien dans un magasin, elle découvre un homme derrière la caisse. Un beau caissier qui lui a tapé dans l’œil. Elle va donc chercher à le voir plus souvent en faisant ses courses. Peu de temps après, elle apprend qu’elle est embauchée, plus besoin pour elle de faire des achats inutiles pour le voir. Mais seulement elle va devoir faire face à de la jalousie.

Disponible sur Amazon.

L’héroïne du livre Valentine souhaite s’exprimer

Bonjour, l’héroïne du livre, Valentine souhaite s’exprimer.
– Je m’appelle donc Valentine comme le titre du livre, je suis née en 1984. Dans mon entourage il y a mes deux amies, Cléa et Laura de sacrés copines et il y a mes parents… ces derniers sont exigeants et veulent décider pour moi. Surtout mon père qui n’accepte pas mon métier d’artiste-peintre, pour lui ce n’est qu’un loisir. Le comble c’est qu’ils veulent me caser à tout prix et forcément ça créé des tensions… mais ça ne s’arrête pas là, ce sans abri me fait perdre pied. Je me rends compte que la vie n’est pas forcément un cadeau et que je ne suis pas la fille tant rêvée de mes parents.
Disponible en numérique ou en papier sur toutes les plateformes de ventes.

Abby l’héroïne de Mon combat s’exprime

Bonjour, c’est au tour d’Abby, l’héroïne de Mon combat de s’exprimer.
– Je me suis réveillée du coma, mais le problème c’est que j’avais oublié mon passé. Je ne reconnaissais plus mon mari ni mon amie. Le pire c’est que je voyais une femme qui me semblais réelle, mais personne ne la connaissait. C’était à moi de tout mettre en ordre dans ma tête et ce n’était pas simple de faire la différence entre le vrai et l’imaginaire… mais c’était un combat pour recouvrer ma mémoire et découvrir ce qui s’était passé, c’était Mon combat.
Disponible en papier ou numérique sur toutes les plateformes de ventes.